Accueil   Nous contacter
HISTOIRE DU THEATRE ANGLAIS DE LA RENAISSANCE AUX LUMIERES
Restauration > Emergence de genres dramatiques
Pages :     1    2    3

4.2 La comédie burlesque


Le développement du drame héroïque donne naissance à un nouveau genre, la comédie burlesque, où le terme « burlesque » est pris dans son acception anglaise.


L’étymologie de « burlesque » renvoie à l’Italien burlesco, issu de burla : moquerie. D’abord introduit en France au XVIIe siècle par le poète Scarron (Virgile travesti, pub. 1648-52), le burlesque travestit les œuvres des classiques. L’effet comique repose sur la dissonance, le décalage entre la noblesse du sujet et la bassesse du ton. La réécriture en style « vulgaire » se fait en octosyllabe, dit « vers burlesque » en Italie, dépourvu de noblesse car dansant et allègre en comparaison de l’alexandrin ou vers « héroïque ».


Le terme est importé en Angleterre en 1656 et le genre s’y implante sous deux formes :


Le genre s’éteint à la fin du XVIIIe siècle en Angleterre. Dans le domaine du théâtre, le burlesque dramatique désigne une catégorie de pièces qui se moquent d’un genre dramatique ou d’une mode littéraire, sous la forme d’une imitation comique. The Rehearsal / La Répétition (1671) de Villiers en est un exemple. Un siècle plus tard, Le Critique, ou la répétition d’une tragédie (1779) de Richard Brinsley Sheridan est un chef-d’œuvre du genre.


La comédie burlesque s’avère particulièrement intéressante parce qu'elle consiste en une réflexion critique sur les genres dramatiques et la nature du théâtre. Elle présente une dimension métathéâtrale très forte : dédoublement structurel de la pièce dans la pièce, théâtre dans le théâtre ; fonction chorique des spectateurs d’une répétition. Dans le cas particulier de la répétition, en effet, les spectateurs ne sont pas astreints au pacte de silence. Ils sont au contraire invités par l’auteur dramatique à donner leur avis avant la première. Dans The Rehearsal / La Répétition (1671), ces personnages choriques servent de lien entre le dramaturge, Villiers, et son public dont ils guident la réflexion.


Comme la comédie burlesque de la Restauration se construit sur un genre qui ne survit pas à son époque, elle est condamnée de fait à ne pas survivre à son époque non plus.



Pages :     1    2    3