Accueil   Nous contacter
HISTOIRE DU THEATRE ANGLAIS DE LA RENAISSANCE AUX LUMIERES
Renaissance > Le contrat de spectacle
Pages :     1    2

3. Le contrat de spectacle


L’émergence, à la Renaissance, d’un contrat de spectacle structuré est directement liée à l’évolution des conditions de représentation, notamment à la création d’un lieu théâtral qui conditionne en grande partie le statut du comédien, celui du spectateur et la spécificité de la relation entre regardants et regardés.



3.1 Du côté de la scène



3.1.1 Conditions de représentation au Moyen-Âge : quelques jalons








3.1.2 XVIe siècle : des auberges de comédie au « Théâtre »





En 1574, les autorités de la Cité votent une loi qui réglemente les auberges de comédie. Une charte réglemente également la profession de comédien en Angleterre. Il s’ensuit, en 1576, la construction du premier théâtre, « Le Théâtre », par James Burbage. Au cours des seize années suivantes, dix-sept théâtres sont édifiés.



3.1.3 Le théâtre public élisabéthain










Le statut des comédiens évolue progressivement. Ils sont désormais patronnés par des nobles (la troupe de Shakespeare est ainsi successivement patronnée par le Grand Chambellan, cousin de la reine Elisabeth, puis par le roi Jacques I). Le mécène sert de médiateur entre la troupe et les autorités publiques, particulièrement le lord-maire.



3.1.4 Les théâtres privés



Noter :



3.1.5 Le théâtre de cour


Les représentations à la cour déployaient faste et splendeurs. Elles constituaient un moyen pour le souverain de montrer son pouvoir et sa grandeur. Le monarque ne se déplaçait pas pour assister à des représentations dans des théâtres publics ou privés (contrairement à ce que montre le film, par ailleurs très astucieux, Shakespeare in Love), mais il invitait certaines troupes à venir jouer à la cour.



Pages :     1    2